04/08/2008

Gardiens du vent

_MG_2324b

En route pour Molinaseca -  4 mai 08. 

23:32 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

D'où l'on vient ou où l'on va...

_MG_2323b

Manjarin -  4 mai 08. 

23:15 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (1)

01/08/2008

La montagne au bout du chemin

_MG_2317b

En route pour Molinaseca -  4 mai 08. 

18:36 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

31/07/2008

Croix de fer (2)

_MG_2314b

La Cruz de Hierro -  4 mai 08. 

00:00 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

30/07/2008

Croix de fer

_MG_2312b

La Cruz de Hierro -  4 mai 08. 

Qui, le premier a-t-il eu l'idée d'élever un monticule ici, à l'altitude 1500m ?  Probablement était-ce pour guider le voyageur, ainsi qu'il en est aux 4 coins des paysages de montagne du monde.  La tradition modernisée veut que le pélerin laisse sur le tas de pierre, un caillou qu'il a apporté de chez lui, comme une trace d'une promesse en route, celle d'un voeu personnel et secret, ou le symbole d'un fardeau qui marchait avait lui et dont il souhaite se défaire. 


Au milieu du va-et-vient des marcheurs et des cyclistes, quantités de petits mots, photos, petits objets de toutes sortes accrochés à leur caillou, autant de bouts de vie racontant une histoire intime, profonde, poussant leur cri silencieux qui finira pas s'enfouir dans les profondeurs du monticule, submergés par les suivants, encore et encore.  J'aimerais tant qu'ils aient des réponses...

23:44 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (1)

28/07/2008

Foncebadòn (2)

_MG_2291b

Foncebadón -  4 mai 08. 

_MG_2296b

22:52 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (3)

Foncebadòn

_MG_2293b

Foncebadón -  4 mai 08. 

5km après le départ, le premier village est quasi à l'abandon.  Mais c'est ce "quasi" qui en fait tout le charme étrange.  Certains randonneurs ont choisi de passer la nuit ici, à l'albergue sommaire, au milieu des vieilles maisons qui commencent doucement à reprendre vie.

22:49 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

Bout de montagne

_MG_2290b

A la sortie de Rabanal del Camino -  4 mai 08. 

22:40 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

26/07/2008

Etape 8 : Rabanal del Camino - Molinaseca

_MG_2289b

A la sortie de Rabanal del Camino -  4 mai 08. 


Au petit matin, je sors du gîte en même temps que Yoko, une japonaise qui marche seule et connaît fort peu d'anglais, mais il n'est pas besoin de beaucoup de mots pour laisser passer entre nous le souffle de la sympathie puis aussi savoir qu'il est nécessaire de respecter nos silences personnels.  Pas mal d'asiatiques sont en route cette année... mais pas autant d'allemands qui semblent avoir vidé leur pays pour se donner rendez-vous ici. 
La montagne se profile doucement, après les longs espaces cultivés des jours précédents, le paysage retrouve un peu de son caractère sauvage, pour une magnifique étape de 27km.

09:36 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (2)

23/07/2008

Cohabitation

_MG_2262nb

Rabanal del Camino -  3 mai 08. 
Le mur qui laisse passer l'arbre ou alors l'arbre qui prend sa place dans le mur, exemple discret de cohabitation entre la nature et la main de l'homme.

23:53 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : arbres, noir et blanc

Petit oubli

_MG_2279b

Rabanal del Camino -  3 mai 08. 

22:37 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (1)

21/07/2008

A travers le mur

_MG_2276b

Rabanal del Camino -  3 mai 08. 

...ronce jeune et vivante à travers vieux mur de bois mort... 
rien n'arrête... la nature ?  la jeunesse ?  les épines ?
 

11:45 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (2)

La porte bleue (2)

_MG_2275b

Rabanal del Camino -  3 mai 08.   

10:54 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : portes

19/07/2008

Epouvantail dans le ciel

_MG_2271b

Rabanal del Camino -  3 mai 08. 

...vers le ciel, comme un cri muet personnifié entre les cerisiers en fleurs...  

23:35 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

La porte grise

_MG_2253b

Rabanal del Camino -  3 mai 08.  

12:59 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : portes

18/07/2008

Calle Real (2)

_MG_2257b

Rabanal del camino -  3 mai 08.  

23:01 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

Calle Real

_MG_2250b

Rabanal del Camino -  3 mai 08.    

22:59 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

Etape 7 : Astorga - Rabanal del Camino

_MG_2268b

Rabanal del Camino -  3 mai 08.  

Une vingtaine de km, ça paraît soudain bien court.  Faut croire qu'on s'habitue vite aux grosses étapes.  Rabanal, c'est 30 habitants et probablement 200 randonneurs chaque jour.  Après une marche dans le gris, c'est un franc soleil qui s'installe jusqu'en fin d'après-midi, ce qui permet à tous ceux qui ont décidé de faire halte, de faire une grosse lessive qui sèchera à toute allure, puis aussi de prendre quelques couleurs en se reposant dans l'herbe. 
Le village était abandonné avant que la vogue du Chemin de Compostelle et l'obstination de quelques anglais de la Confraternity of St James, lui ont redonné vie.  A présent, il y a pas moins de 5 auberges et un hotel.  Moi, je fais connaissance de Martin et Fritz, deux jeunes allemands qui décident de nous préparer des pâtes, à Guy et à moi, avec les matières premières mises en commun.  Ce n'est pas les restos qui manquent mais rien ne vaut un repas maison (et une bonne bouteille de vin) partagé en amicale compagnie.

22:04 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fenetres

17/07/2008

Un chemin qui chemine

_MG_2236b

Vers Astorga -  2 mai 08.  

Peu après  Hospital de Orbigo, voici que se présente à nouveau le choix devenu habituel : la nationale 120, plus directe, qui recouvre le parcours traditionnel, mais juste de l'asphalte, ou le chemin, plus long, moins fréquenté, quasi rien qu'un sentier de terre au milieu des champs.  Bien entendu, l'étape est longue.  Après un stop sandwich, je croise Guy, qui connaît un gros coup de pompe.  A deux, le chemin coulera mieux.  Après 33km, à l'approche d'Astorga, ce sont cette fois mes propres (enfin... propres... tout est relatif) pieds qui sont très fâchés.  Alors à peine arrivée à l'étape, la seule idée est de m'asseoir, les pieds sur la chaise d'en face.  Résultat : pas ou peu de visite de la ville, pas de photo d'Astorga ni de sa spectaculaire cathédrale.  

21:50 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

Le clocher plat

_MG_2211b

Hospital de Orbigo -  2 mai 08.  

20:42 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

Etape 6 : Villar de Mazarife - Astorga

_MG_2212b

Hospital de Orbigo -  2 mai 08.   

Le chemin vers Astorga passe par Hospital de Orbigo qui dont son nom à une église transformée en hopital par l'ordre de St Jean de Jérusalem, en 1184.  Ce n'est pas vraiment la photo du siècle, mais ce serait dommage de manquer le célèbre pont roman, 20 arches, 204 mètres et une inscription commémorative du combat chevaleresque que don Suro de Quinones aurait mené, en 1464, contre 9 chevaliers et tout ça pour l'honneur d'une dame.  Ce seigneur aurait inspiré Cervantès pour le personnage de don Quijote

20:26 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pont

14/07/2008

"Arrows collection" ou histoire de flèches jaunes

_MG_2199b
.
_MG_2202b

_MG_2203b

_MG_2205b

_MG_2206b

_MG_2210b
_MG_2227b

_MG_2216b

_MG_2231b

Entre Villar de Mazarife et Astorga - 2 mai 08.
 
 

23:54 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (3)

Regard

_MG_2178b

Villar de Mazarife -  1er mai 08.
Tant de visages, tant d'histoires que l'on croise, le temps d'une rencontre, quelques minutes d'intersection entre deux temps qui aussitôt reprennent leur propre cours.

22:50 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : portraits

13/07/2008

La porte bleue

_MG_2181b

 

Villar de Mazarife -  1er mai 08.

23:50 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : portes

12/07/2008

Le village en noir et blanc

_MG_2176bb

 

Villar de Mazarife -  1er mai 08.

00:23 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (1)

09/07/2008

... en couleurs et en écrits

Villar de Mazarife -  "Refugio de Jesus" - 1er mai 08.

_MG_2171b

_MG_2164b

_MG_2161b

_MG_2140b

_MG_2167b

_MG_2146b

_MG_2170b

20:40 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (4)

08/07/2008

El refugio de Jesus (2)

_MG_2139b

Villar de Mazarife -  1er mai 08.

23:42 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (1)

07/07/2008

El refugio de Jesus

_MG_2152b



Villar de Mazarife -  1er mai 08.  

3 gîtes dans ce petit village.  Est-ce le nom qui m'entraîne à aller voir à quoi le premier gîte ressemble ?  En tout cas, cette excellente inspiration me permet de découvrir l'un des gîtes les plus insolite et accueillant du Camino.  "El refugio de Jesus" (ça ne s'invente pas) est un gîte privé, mais où, à l'instar des seuls autres gîtes municipaux, la nuit se paie selon ses moyens, dans une caisse en carton ornée de l'inscription usuelle : "donativo".  Un petit couloir donne accès à une jolie cour intérieure.  Chambres et dortoirs sont semés tout autour, à l'étage, quelques matelas sur le plancher pour les retardataires ou les couche tard, des graffitis de toutes sortes et de toutes couleurs sur tous les murs, un jardin orné de constructions ludiques hyper kitches, une joyeuse ambiance à l'heure du repas.  Assurément l'une des plus belles haltes depuis que je marche en Espagne..

23:53 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0)

Etape 5 : Leòn - Villar de Mazarife

_MG_2154b


Villar de Mazarife -  1er mai 08.  

21km et une fafiote pour ce premier jour de mai.  Ce n'est pas toujours simple de quitter les grandes villes, surtout lorsque le soleil se lève à peine.  Parcourir la ville quasi déserte en suivant tous les signes possibles flèches ou coquilles de métal incrustées sur les trottoirs, voilà qui relève un peu du jeu de piste.  Surtout ne pas louper l'embranchement qui permet une nouvelle fois d'éviter la route nationale...  Est-ce le temps de prendre un café qui me fait rattraper par les randonneurs suivants, en tout cas, on est manifestement plusieurs à le chercher. 

Quel plaisir de retrouver la campagne, par contre, le nombre des marcheurs est en claire augmentation.  J'ai rapidement une explication partielle au mystère : plusieurs minibus me dépassent sur une portion asphaltée.  Une demi-heure après, je dépasse tout un groupe qui vient de se faire déposer, les uns refaisant leurs lacets, les autres ajoutant quelques mots sur leurs cartes postales, tous frais comme des gardons après avoir évité la sortie de León.  Par chance, ils n'ont pas l'air très décidés à entamer la marche et je les dépasse rapidement.  L'arrêt, ce sera à Villar de Mazarife, encore un petit village au milieu d'un nulle part tout plat au milieu des champs et comme un petit air de ville fantôme du far-west.

23:24 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (3)

05/07/2008

Dans les rues de la vieille ville (2)

_MG_2113b

Leòn -  30 avril 08.  

20:33 Écrit par Nautilus dans 2008 - vers Compostelle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fenetres