19/07/2010

Shah-I-Zinda

 

_MG_9332b.jpg


Samarkand - 3 avril 2010

C'est le week-end.  Les visiteurs, surtout ouzbèks, se pressent aux portes de la nécropole du Sha-I-Zinda ("le Roi vivant").  Celle-ci a été construite aux XIVe et XVe siècles sur base d'une figure mythique, Koussam-ibn-Abbas, cousin du Prophète qui, venu convertir la région à l'Islam, aurait été décapité en pleine prière.  Il ne s'agit vraisemblablement que d'un mythe, mais ça n'empêche pas des centaines de pélerins de se rendre, des 4 coins du pays et vêtus de leurs plus beaux,  dans ce site le plus sacré de Samarkande. 
Le site est en fait une succession de mausolées aux façades couvertes de céramiques, se plantant de part et d'autre d'une allée assez étroite (un peu difficile pour les photos - mieux vaut se rendre sur place pour avoir une bonne visite de ce fantastique ensemble !!!!) 
La tradition veut que l'on monte le grand escalier d'accès en comptant les marches.  Si, en redescendant, le nombre diffère de celui qui vous avez retenu en montant, vous êtes condamné à le remonter 40 fois sur les genoux en récitant un verset du Coran à chaque marche... sous peine de risquer de se voir barrer l'entrée du Paradis.  A bon entendeur...!

12:55 Écrit par Nautilus dans 2010 - Ouzbékistan | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

bonjour Viviane
comme quoi les croyantes ont la peu dure, je me souviens de la cathédrale de Mexico city, construite sur le bases de la ville ancestrale et dont les pélerins parcourent également tout la place jusqu'au maître-hôtel à genoux en guise de pélerinage
la Vierge "noire" qui en orne les abords n'est accessible qu'en tapis roulant vu la foule, donc on passe et on ne s'arrête pas...
toujours d'aussi belles images
bonne amorce de week-end
biz de l'Irlandais

Écrit par : philou | 23/07/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.