27/12/2009

Campement d'hiver... en été

Au fur et à mesure de la marche, les autres randonneurs se font de plus en plus rares.  Par contre, les passages dans la neige se multiplient.  Je mets mes pieds dans les traces des autres, en espérant que ça suffira à m'éviter de tomber dans un trou.  Au sommet de la crête, la pluie se met à tomber.  Je m'arrête un instant pour équiper mon sac de sa housse et surtout trouver un plastique pour protéger mon appareil photo, que je garde hors du sac, à portée de main.  Le vent souffle.  C'est à ce moment que l'on se dit qu'on aurait quand même dû emener des gants.  Le chemin continue, cette fois en complète solitude, tandis que la neige s'impose. 
Arrivée au gîte, il fait glacé.  Ceux qui campent en contrebas n'ont pas le droit de se réchauffer à la cuisine : le petit refuge est complètement plein.  Heu... le camping aussi.  Pas évident de trouver un coin plus ou moins abrité du vent.  Impossible d'allumer mon réchaud avec ce vent.  Heureusement, l'accès à la terasse extérieure du refuge n'est pas interdit et celle-ci est plus ou moins à l'abri du vent, en tout cas assez pour pouvoir se préparer un petit quelque chose de chaud, en compagnie avec deux toutes jeunes allemandes qui ont trouvé ce même truc.  Dans le fossé tout proche, l'on entend encore des vapeurs jaillir du fond de la terre.  La pluie a cessé.  Dans le noir, je regagne ma tente dans les pierres et je vide mon sac de tout ce qui peut se superposer pour éviter de grelotter.
Le lendemain, les nuages se sont envolés.  Je prends une petite photo de l'endroit, avant de boire un thé bouillant, de démonter la tente pour repartir..


_MG_7271b

 

Landmannalaugar trek - 15 juillet 2009.

11:00 Écrit par Nautilus dans 2009 - Islande | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.