27/03/2008

...de Bosnie

Drache sur Mostar.  Un cybercafé est un refuge comme un autre. 
Une semaine, c'est bien court pour découvrir un pays, mais ok pour prendre un peu la température. 
La température physique : c'est gris, pluie, neige, bleu et soleil, puis à nouveau pluie.  Pas toujours simple pour voyager.  Le temps ajouté à la cigarette de chaque instant et de chaque citoyen, et voilà que s'installe une petite crève tenace. 
La température de la vie bosniaque, c'est, de l'extérieur, bien calme. Chaque communauté semble vouloir occulter ce qui fâche (et qui a très violemment fâché), pour vivre dans un climat serein, rancoeurs au second plan.  Le visiteur revient, le pays retrouve une ouverture... et des devises étrangères.   Restent les traces des violences sur certains édifices de quel côté qu'il se soit trouvé, et des reconstructions dans tous les coins.  Puis aussi la nature, la montagne, qui reste immuable face à la folie des hommes.

Demain, retour à Sarajevo - peut-être neige-t-il...  
Plus d'histoires et des photos tres bientôt.

18:20 Écrit par Nautilus dans 2008 - Bosnie | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour Très joli blog qui nous fait voyager sans bouger. C'est très agréable. J'aime ta façon de regarder les choses, de surprendre des instants.
J'ai découvert ton blog parce que ton url est apparue dans mes échanges de liens et je ne le regrette pas.
Bonne continuation et bons voyages

Écrit par : Annick | 28/03/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.